Le guide de votre bien-être à domicile

Tai Chi

Actualités

Troubles musculo-squelettiques (TMS): des gestes de préventions pour les salariés

Dans le monde professionnel, les conditions de travail participent à la bonne marche de l’entreprise, c’est pourquoi le service des Relations Humaines doit jouer son rôle dans le bien-être et la santé de ses salariés. Tous les travailleurs sont concernés par des problèmes selon leur poste ; les employés de bureau à cause de la sédentarité, les ouvriers à cause d’une position physique… Dans tous les cas, ce sont toujours les postures prolongées et les mouvements répétitifs qui provoquent des douleurs musculo-squelettiques, à l’origine de nombre d’arrêts maladie.

Les entreprises doivent aujourd’hui prendre en compte cette souffrance au travail qui engendre une perte de productivité pour elle, et une ambiance détériorée parmi le personnel. Les entreprises de plus de onze salariés ont obligation de fournir “le document unique” chaque année. Cette mesure a pour objet d’évaluer le risque professionnel (EvRP) dans un souci de prévention.

Parmi les risques physiques, un grand nombre de salariés apparaît concerné par ce problème de santé. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) touchent l’appareil locomoteur, membres supérieurs et inférieurs. Ils sont en progression depuis plus de vingt ans, et peuvent devenir chroniques, engendrant un handicap durable. La prévention, comme le diagnostic précoce, s’avère particulièrement nécessaire. Les TMS sont la première cause d’indemnisation pour maladie professionnelle. Depuis 2002, les TMS font l’objet de surveillance épidémiologique de la part de la Santé Publique. Le bilan de l’année 2016, réalisé par l’Assurance Maladie, a fait ressortir le fait que 87 % des maladies professionnelles étaient des TMS. La perte en journées de travail mais aussi en qualité de vie est considérable.

Les exercices visant à l’échauffement musculaire avant l’effort, la musculation des lombaires, les pauses relaxation, les mouvements de yoga, tai-chi-chuan et Qi-Gong, sont proposés par des mutuelles obligatoires d’entreprise comme EOVI MCD dans des ateliers “gestes et confort du dos” ou des ateliers sportifs à leurs adhérents. La loi impose depuis 2016 une assurance complémentaire santé pour tous les salariés, quelle que soit la taille de la société : il peut être intéressant de tirer profit de cette obligation en matière de santé à travers des ateliers dits de prévention et promotion de la santé permettant aux salariés de faire face à ce type de maladies.

Les Angevins sensibilisés par le Parcours du Coeur

Les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de mortalité en France (28,4% des décès) après les cancers (29,16%). La Fédération Française de Cardiologie (FFC) organise depuis cinquante ans Les Parcours du Cœur. Cette manifestation nationale sensibilise le grand public et promeut l’importance de pratiquer une activité physique tout au long de sa vie. Cette année, l’édition angevine a eu lieu le samedi 7 avril au Jardin du Mail, en partenariat avec la Ville d’Angers, le CHU et de nombreuses associations.

La FFC mène la campagne de prévention « 0/5/30, le tiercé gagnant pour votre cœur » depuis huit ans. Les trois chiffres mentionnés font penser à des principes simples : 0 cigarette, 5 fruits et légumes par jour et 30 minutes d’activité physique au quotidien. Les Parcours du Cœur, organisés le temps d’une journée, rappellent l’importance de pratiquer une activité physique régulière pour garder un cœur en bonne santé.

Des standsd’informations et de conseils ont été tenus par les associations locales de 10h à 18h. Ils ont permis aux participants d’aborder les questions liées au tabac, premier facteur de risques cardiovasculaires et de rencontrer des professionnels de la diététique et de la nutrition. En parallèle, le club Cœur et Santé ainsi que la Croix-Rouge Française ont proposé des initiations aux gestes qui sauvent.

Plusieurs activités sportives dont rameur et cyclo ont été programmées. Les participants, de tous âges, a eu la possibilité de réaliser des tests d’évaluation de leur condition physique. Ils ont pu aussi bénéficier de conseils sur la pratique de la marche nordique. Des initiations et démonstrations au Tai Chi Chuan et Qi Gong ont également été programmées.

La méthode Feldenkrais ou comment mieux bouger son corps

La méthode Feldenkrais est une méthode de réapprentissage corporel, pour un meilleur confort dans les gestes de la vie quotidienne. Son inventeur, Moshé Feldenkrais, était physicien. Né en Russie en 1904, il a traversé l'Europe à pied à 14 ans, jusqu'en Palestine. Il est parti ensuite à Paris où il a étudié la physique, les mathématiques, la mécanique et l'électricité et où il a travaillé avec Frédéric Joliot-Curie, dont il était l'assistant.

Il a rencontré Jigoro Kano, le fondateur du judo, avec qui il a créé le premier club de judo en France. Il est même devenu la première ceinture noire française. En 1940, il a rejoint l'Angleterre, où il aurait contribué à inventer le sonar. En 1950, il est devenu directeur du département d'électronique de l'armée israélienne.

Une méthode peu connue pourquoi?

Parce qu'elle est difficile à expliquer ! Feldenkrais disait que ça ne l'intéressait pas d'avoir des corps souples. Il voulait des cerveaux souples, capables d'organiser des mouvements fluides du corps. Il ne donne pas de modèle. Pour lui, tout est auto-apprentissage. Il invite les gens à chercher pour apprendre à connaître leurs corps. Il est convaincu que le fait de prendre conscience de comment l'on bouge est une clé pour se soigner. Sa méthode s'adresse à tous les âges. En Allemagne, elle fait partie intégrante du système de santé.

Il y a des cours, à la MJC de Bréquigny et dans les locaux de la piscine de Cesson... Mais on ne montre rien. On incite à chercher. Cela se passe souvent allongé, afin d'apprendre à se repérer dans l'espace. Les tarifs vont de 100 à 320 € l'année, selon les lieux et les revenus. On est huit praticiens : moi, qui viens de la danse, d'autres venant du tennis, du taï-chi, des arts martiaux... On compte aussi une professeur de Staps et deux kinés.

Le Tai chi réduit les douleurs liées à la fibromyalgie

Une récente étude vient de démontrer que la pratique du tai-chi serait bénéfique sur les douleurs des malades souffrant de fibromyalgie, avec des bienfaits similaires voire supérieurs à ceux obtenus avec le vélo ou la marche rapide. Pathologie chronique, la fibromyalgie entraîne une grande fatigue ainsi que des douleurs musculaires et articulaires diffuses. 2 à 4 % de la population seraient touchés.

L’équipe de chercheurs américains à l’origine de l’étude a comparé l’efficacité des séances de tai-chi sur les douleurs des fibromyalgiques avec les résultats obtenus dans le cadre d’exercices aérobie, comme le vélo, la natation ou la marche sportive.

Pour cela, ils ont suivi 226 fibromyalgiques âgés en moyenne de 52 ans, dont 92 % de femmes. Chaque participant a été assigné au hasard à des exercices d’aérobie ou de tai-chi, pratiqués une ou deux fois par semaine. Les chercheurs ont ainsi découvert que les bénéfices du tai-chi sur les douleurs fibromyalgiques étaient comparables à ceux obtenus lors des exercices d’aérobie. Une bonne nouvelle pour les patients peu sportifs, qui ont parfois du mal à s’entraîner à cause de leurs symptômes.

En effet, au bout de 24 semaines, les patients ayant fait du tai-chi ont montré de meilleurs résultats que ceux qui avaient suivi le programme d’aérobie, et ce qu’ils l’aient pratiqué une ou deux fois par semaine. Mieux encore, les chercheurs n’ont relevé « aucun événement indésirable grave lié à sa pratique ».

« Le traitement du corps et de l’esprit du tai-chi entraîne une amélioration des symptômes similaire ou supérieure à celle des exercices d’aérobie, qui sont le traitement non médicamenteux le plus couramment prescrit, pour divers résultats chez les patients atteints de fibromyalgie », concluent les auteurs de l’étude. « Cette approche corps-esprit peut être considérée comme une option thérapeutique dans la prise en charge multidisciplinaire de la fibromyalgie ».

Tai chi, une discipline tendance

A Mouscron, le Tai Chi Chuan se dresse au même rang que les disciplines plus célèbres comme le basket ou le football. Pour expliquer ce nouvel engouement pour un sport issu de la culture orientale, Christian Verhellen affirme que le Tai Chi Chuan nous permet de partir à la découverte de notre propre corps et de notre système interne. Ce sport agit également en développant et améliorant la circulation d’énergie tout en ouvrant les articulations avec des gestes de relâchement, de souplesses, de calme, de coordination et de concentration.

Le tai chi

Lors d’une séance Tai Chi Chuan, un participant se doit de maitriser son corps pour bouger dans les règles de l’art. En effet, la discipline est composée d’enchaînement de mouvements censés libérer et faire circuler l’énergie. D’une apparence lente, ce sport attire surtout les personnes âgées en quête de gymnastique douce pour améliorer leurs conditions physiques et répondre à leur besoin de bien-être.

Un art martial

Malgré les idées reçues, le Tai Chi Chuan est une discipline d’art martial. Même son but final n’est pas d’apprendre la brutalité ou la violence par les coups, elle permet à ses pratiquants de maîtriser quelques techniques d’auto-défense.

Pour toutes les personnes intéressées par le Tai Chi Chuan, Christian Verhellen propose des séances régulières le lundi et le mercredi à la Ruche, Mouscron. Et si le lundi est surtout réservé aux personnes âgées de plus de 60 ans, ceux qui veulent approfondir leurs connaissances sont libres de suivre deux séances par semaine.

Saint-Tropez : place à la zen attitude !

Dans un souci de bien-être, les habitants de Sainte-Maxime, Saint-Tropez, se tournent de plus en plus vers les disciplines sportives zen et relaxantes comme le tai chi, le qi-gong ou le yoga. Basées sur l’ouverture des chakras, ces activités physiques sont proposées à la Maison des associations.

Du tai chi

A base d’arts martiaux, le tai chi est une gymnastique douce instaurée par les moines taoïstes et bouddhistes du XIIe siècle. A Sainte-Maxime, elle est enseignée depuis quinze ans par le maître Jean Grandin, fondateur de l'Association maximoise de tai-chi-chuan. Habituellement pratiqué à l’extérieur, le tai chi est exercé à l’intérieur durant tout l’hiver. Les participants portent la tenue traditionnelle tout en exécutant les mouvements de combat lent et en écoutant les explications symboliques de Jean : « Frappez laogong, le centre de votre main sur yan quan, le milieu de votre pied. Voilà, comme ceci. C'est une technique de massage dualiste. ». Parmi les participants, Catherine a la soixantaine et compte sur cette technique pour évacuer doucement les tensions musculaires sans martyriser le corps et perturber le flux vital. Elle apprécie énormément le sentiment de plénitude après la séance et le regain d’antioxydant suite au grignotage de quelques baies de goji.

Un regain d’équilibre

La perte d’équilibre est caractéristique du grand âge. Pour Noëlle, ces quinze années de pratique du tai chi lui ont permis de retrouver la stabilité. Pour finir, Jean Grandin confirme que le « noyau d’habitués » aux séances de tai chi atteint actuellement les 60 personnes, dont la plupart sont victimes de problèmes d’équilibres et conseillés par les médecins traitants.

Longévité : les seniors chinois délivrent leur secret

Avec une espérance de vie de 86,7 ans, les Hongkongaises viennent de détrôner les japonaises dans le palmarès de la longévité. Dans un entretien avec l’AFP, les aînés de Hong-Kong livrent les secrets de leur jeunesse éternelle.

Une forme et une mémoire de fer

Selon les spécialistes du vieillissement, cette longévité s’explique par un meilleur accès aux soins de qualité, à une activité physique et mentale préservée, une bonne cuisine cantonaise traditionnelle et des jeux de société ancestraux qui stimulent la mémoire(le mahjong).

Parmi les personnes questionnées, Mak Yin est une grand-mère de 80 ans férue de tai-chi. Elle confie : « J'aime voyager, j'aime découvrir de nouvelles choses et rencontrer mes amis pour le « yum cha » chaque jour ». Le « yum cha » désigne la tradition du thé accompagné de « dim sum », des petits mets fourrés typiques. Elle est très fière de sa longévité et confie : « Mes amis sont dans leur soixantaine et ils pensent aussi souvent que j'ai leur âge ».

Une mode de vie adaptée

Si la cuisine cantonaise est réputée pour la qualité de ses légumes cuits à la vapeur, son riz et son poisson bouilli, le tai chi entre dans l’amélioration de l’équilibre et la fortification du c½ur. Cette thèse a d’ailleurs été confirmée par une étude parue dans le New England Journal of Medicine en février 2012. En effet, cet art martial permet de réduire les chutes et "semble diminuer les défaillances de l'équilibre" chez certaines personnes victimes de la maladie de Parkinson.

De son côté, Edward Leung, président de l'Association hongkongaise de gérontologie mise sur l’importance du travail : « Beaucoup de personnes âgées dans notre ville restent longtemps au travail, ce qui contribue à une meilleure santé mentale et psychologique ».

Paris Plage 2012 : un superbe programme

Cet été, Paris Plage se tiendra sur les quais de Seine du 20 juillet au 19 août 2012. Voici une sélection des programmes prévus pour cette manifestation.

Si des travaux d’aménagement pour piétons viennent de débuter sur la ville de Paris, cela n’aura pas d’impact sur la tenue de cette 11è édition de Paris Plage. En effet, les espaces accordées à la manifestation lui permettent largement l’organisation de diverses animations très intéressantes telles les concerts gratuits à la Rotonde, le minigolf de neuf trous et le parcours de bosses pour amateurs et spécialistes de VTT.

De son côté, le Parvis de l’Hôtel de Ville présentera le Festival Fnac Live du 19 au 22 juillet avec la participation d’artistes de grande renommée tels Tryo, Pony Pony Run Run, Irma, 1995, Charlie Winston, Dominique A, Revolver ou Rover.

Pour les adeptes de photographie, le Marathon Photo Fnac Canon aura lieu le 21 juillet. Il s’agit d’un moment rêvé pour les photographes amateurs et leurs coéquipiers qui rêvent d’immortaliser le meilleur cliché de l’événement.

D’autres manifestations seront au rendez-vous : Plage de sable, buvette, terrains de pétanque, baby foot, taï Chi et danse de salon au Bassin de la Villette ; un port de plaisance sera dédié aux adeptes de barques, avirons, canoë-kayak, pédalos, surf sur la vague artificielle et des « Rollers tube » (sphères sur l’eau) ; des concerts gratuits, des apéros clubbing, des showcases, des cartes blanches ou encore des animations auront lieu à LaPlage.

Enfin, la voie Georges Pompidou sera le théâtre des buvettes, des terrains de pétanque, des transats, des pâtés de sable et des rendez-vous immanquables tels la danse de salon, le taï-chi, le baby foot ainsi que la pétanque.